Je me questionne sur le développement de mon enfant

Vous vous interrogez sur la santé, le comportement, la croissance de votre enfant ?

Vous ne savez pas à qui en parler ?

 

 

Votre enfant ne semble pas s’intéresser à son environnement, son regard vous fuit, il ne répond pas à vos sollicitations. Il pleure régulièrement, ne se déplace pas ou très peu, la prise des repas est très difficile, il ne prend pas de poids, ne joue pas ou éprouve de grandes difficultés à gérer ses émotions…

Comme tous parents vous vous posez de nombreuses questions sur le développement de votre enfant mais vous ne savez pas vraiment vers qui vous tourner.

Voici quelques propositions de services ou de professionnels que vous pouvez directement solliciter. 

 

 

 

Le médecin traitant

Il est celui qui :

  • vous soigne régulièrement. C’est lui que vous consultez en premier pour un avis sur votre santé ou celle de votre enfant, qui s’assure que votre suivi médical est optimal ;
  • vous oriente dans le parcours de soins coordonnés. Il est votre interlocuteur privilégié, il vous informe et vous met, si besoin, en relation avec d’autres professionnels de santé (autres médecins spécialistes, médecins hospitaliers…) ;
  • connaît et gère votre dossier médical. Il centralise toutes les informations concernant vos soins et votre état de santé. Il tient à jour votre dossier médical (résultats d’examens, diagnostics, traitements…).
  • assure une prévention personnalisée : suivi de la vaccination, examens de dépistage organisés, conseils santé en fonction de votre style de vie, de votre âge ou de vos antécédents familiaux, conseils en nutrition…
  • établit le protocole de soins que vous suivrez si vous êtes atteint d’une affection de longue durée. Il le construit en concertation avec les autres médecins qui suivent votre maladie ou celle de votre enfant afin que vous soyez bien informé sur les actes et les prestations qui sont nécessaires.

Vous recherchez un médecin généraliste proche de votre domicile, consultez l’annuaire des pages jaunes en cliquant ici

 

Le pédiatre

Le champ de compétences du pédiatre, médecin spécialiste des enfants, recouvre la néonatalogie, le suivi du développement physiologique et psychologique des enfants et adolescents et le traitement des pathologies infantiles par des thérapies adaptées. Le pédiatre intervient à la maternité, dès la naissance de l’enfant, pour contrôler réflexes, mobilité, position des hanches et souplesse. Dans ce cadre, il dépiste d’éventuelles anomalies anatomiques, sensorielles ou psychiques. Dans son cabinet, il pratique les vaccinations obligatoires ou conseillées par les autorités de santé. Il dépiste et traite toutes les maladies infantiles auxquelles peu de sujets échappent au cours de leur croissance : varicelle, rhinopharyngite, angine, rougeole, oreillons.

Il peut également déceler des problèmes d’ordre psychologiques et/ou scolaires et si nécessaire, préconiser une consultation chez un spécialiste en rééducation (orthophoniste, orthoptiste). Son activité de dépistage de pathologies moins courantes, par exemple le diabète infantile, est essentielle, de même que ses interventions en cas d’accident ou d’infirmité.

Auscultation, examen de la gorge, des amygdales, des oreilles, etc. : le pédiatre pratique tous les gestes du médecin, mais en les adaptant aux enfants.

Il doit entretenir une relation de confiance avec les parents accompagnateurs pour que soient appliqués les conseils et recommandations qu’il dispense sur l’hygiène de vie, l’alimentation, les activités sportives, etc.

Quel que soit son mode d’exercice professionnel (en hôpital, en libéral, ou mixte), le pédiatre a un emploi du temps très chargé, d’autant que la pédiatrie est une spécialité en déficit de praticiens.

Pour rechercher un pédiatre et prendre RDV pour une consultation, vous pouvez consulter l’annuaire des pages jaunes en cliquant ici

 

Les services de la Protection Maternelle et Infantile (Pmi)

Rôle et missions de la puéricultrice (ou de l’infirmière) dans un centre médico-social (CMS)

Ses connaissances des besoins de l’enfant lui permettent d’être à l’articulation du médical, du médico-social, du social et de l’éducatif. Sa spécificité en fait une collaboratrice pour les médecins de PMI, les assistants sociaux, l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE) ; mais aussi  par les partenaires extérieurs : les éducateurs d’Aide Educative en Milieu Ouvert (AEMO), les hôpitaux, les maternités, les écoles, les médecins, les associations caritatives, les Techniciens de l’Intervention Sociale et Familiale (TISF). 
En collaboration avec les équipes hospitalières, elle apporte une connaissance sur la réalité environnementale de l’enfant et sa famille grâce à sa connaissance des besoins de l’enfant malade en particulier. Elle peut accompagner les familles en difficulté vers les lieux de soins spécialisés ou vers une prise en charge dans les structures d’accueil.
La puéricultrice assure donc aussi bien des actions en direction de tous les enfants en pré-natal (collaboration avec la sage-femme) et de la naissance jusqu’à 6 ans voire l’adolescence, lorsqu’il s’agit d’une même famille et des missions spécifiques en direction de familles vulnérables et/ou étrangères.

Permanences de puériculture

Les familles peuvent choisir de la rencontrer seule en dehors de la consultation médicale :

•    Pesée, mesure, courbes staturo – pondéral
•    accompagnement allaitement maternel ou artificiel
•    conseils sur soins hygiène (nombril, bain, soins de siège, oreilles, nez…)
•    conseils sur le respect des rythmes et du confort de l’enfant (couchage, prévention de la Mort Subite du Nourrisson (MSN) et prévention plagiocéphalie, bruit, tabagisme, chaleur…)
•    conseils sur les différentes acquisitions du bébé (éveil du tout petit, propreté,…)
•    conseils pour matériel de puériculture : mobilier, biberons, stérilisateur, linge, jouets et jeux …
•    orientation si besoin vers consultation médicale

Pour en savoir plus sur les services de PMI ou prendre RDV pour une consultation proche de chez vous, vous pouvez consulter la page dédiée sur le site du Conseil Départemental en cliquant ici

 

L’Établissement d’Accueil du Jeune Enfant (Eaje)

Il s’agit des structures d’accueil collectif de la Petite Enfance tels que les Crèches, Multi-accueils, Micro-crèches ou jardin d’enfants. Ces structures accueillent votre enfant de 0 à 6 ans ( plus généralement jusqu’au 3 ans, âge de rentrée scolaire).

L’équipe est généralement composée d’une directrice (Puéricultrice ou Éducatrice de Jeunes Enfants) et de professionnelles de l’accueil (Auxiliaire de puériculture, Educatrice de Jeunes Enfants, CAP Petite Enfance).

De part leur mission d’accueil et d’accompagnement, les professionnelles de la Petite Enfance jouent un rôle de prévention dans le repérage des troubles chez l’enfant. En partageant leurs observations, elles accompagnent au quotidien les parents dans leur regard sur leur enfant. Généralement bien ancrées sur leurs territoires, elles ont aussi une connaissance de leur environnement et des personnes ou services utiles pour orienter les familles en cas de doutes ou de questionnement sur le développement d’un enfant.

 

De plus, chaque structure Petite Enfance bénéficie d’un médecin référent (pédiatre ou généraliste) qui a pour missions de veiller au bien-être et à l’éveil de chaque enfant et peut réaliser par ailleurs, les visites d’admission des bébés de moins de 4 mois, ainsi que des enfants porteurs d’un handicap ou souffrant d’une maladie chronique afin d’élaborer un Projet d’Accueil Individualisé.

Pour mieux connaitre le rôle d’un médecin référent d’une structure Petite Enfance, vous pouvez consulter cet article

 

Le Centre d’Action Médico Sociale Précoce (Camsp)

Le Camsp répond à vos questions et vous accompagnent dans le diagnostic, la prévention et si nécessaire, les soins de votre enfant de 0 à 6 ans.

  • Prévenir le handicap chez les enfants nés dans un contexte à risques (grande prématurité, souffrance fœtale, convulsions, situations psychosociales vulnérables…)
  • Dépister d’éventuelles anomalies
  • Agir pour favoriser le développement optimal de votre enfant, son bien-être et son intégration sociale.
  • Entendre vos inquiétudes et répondre à vos questions concernant l’évolution psychomotrice et psychoaffective de votre enfant.

Dès la naissance, l’action des professionnels du CAMSP vise à comprendre les difficultés de l’enfant et à coopérer avec les parents pour renforcer ses compétences.

Les CAMSP assurent :

  • Le dépistage des déficits ou handicaps
  • La prévention de leur aggravation
  • Les soins et la rééducation permettant le maintien de l’enfant dans un milieu de vie ordinaire
  • L’accompagnement des familles dès la période de doute
  • L’aide à l’intégration dans les structures d’accueil de la petite enfance (crèche, halte-garderie, école maternelle)
  • Le lien avec les structures hospitalières et « de ville »

Une équipe pluridisciplinaire qui vous accompagne

Dès les premiers rendez-vous, vous êtes reçus avec votre enfant par un médecin qui réalise un premier examen et évalue la situation. Une équipe pluridisciplinaire est mise en place et vous accompagne tout au long de votre parcours au sein du CAMSP. Médecins spécialistes, rééducateurs, psychologues, personnels éducatifs, assistants sociaux sont à votre écoute pour parler et réfléchir avec vous à la manière d’aider votre enfant. Si besoin, des liens pourront être établis avec les professionnels extérieurs qui connaissent votre enfant.

Vous souhaitez en savoir plus sur les missions et le fonctionnement du Camsp, consultez cet article.

Pour contacter le Camsp de l’Aveyron, c’est ici.

 

Le Centre Médico-Psycho-Pédagogique (Cmpp)

Le CMPP pratique le diagnostic et le traitement ambulatoire des enfants de 0 à 20 ans, présentant des troubles neuro-psychiques ou des troubles du comportement.

Ces troubles peuvent revêtir différentes formes :

  • Troubles de la relation (dépression, personnalité…)
  • Troubles du comportement (inhibition, agressivité…)
  • Troubles du développement (retard de langage, psychomoteur…)
  • Troubles des apprentissages (dyslexie, dysorthographie, dyscalculie, dysphasie, dyspraxie…) 

Le CMPP a pour but de favoriser le maintien, l’accompagnement de l’enfant dans son milieu familial, scolaire ou social. Le diagnostic et le traitement sont effectués en consultations ambulatoires individuelles. Ils sont mis en œuvre par une équipe composée de médecins, de psychologues, d’orthophonistes, de psychomotriciennes, de psychopédagogues et au besoin, d’assistantes sociales.

Toutes les modalités du projet de soins sont déterminées en accord avec la famille (ou les représentants légaux). Si la famille le souhaite, un travail de concertation peut avoir lieu avec les partenaires : enseignants, médecins, libéraux…, dans le respect du secret professionnel.
Le CMPP développe le travail en partenariat, sous forme de conventions avec de nombreuses structures (Hôpital, Éducation Nationale, Centre de Compétence, Université, etc…)

La prise en charge au CMPP peut être faite directement par la famille ou sur le conseil d’un médecin ou autre service, sans notification particulière d’orientation.

Pour plus d’informations au sujet des CMPP de l’Aveyron et pour trouver leur contact, veuillez consultez la page de l’Association Départementale des PEP12 en cliquant ici.

 

L’école et les services de médecine scolaire

L’École a pour mission de veiller à l’éducation et au suivi de la santé des élèves, mais également à la transmission des valeurs de la République et à l’apprentissage de la citoyenneté : éducation nutritionnelle, éducation à la sexualité, prévention des conduites addictives… Ainsi, l’Éducation Nationale propose un service médical et infirmier et un service social.

Service médical et infirmier

Le service médical et infirmier intervient dans tous les établissements scolaires (public et privé) de la maternelle au lycée, soit en visites médicales obligatoires, soit en examens à la demande. 

Les missions du service médical

  • Dépistage des déficiences sensorielles, des troubles du développement, du langage et autres apprentissages ;
  • Dépistage de la souffrance psychique, de la maltraitance et des carences ;
  • Prévention de l’échec scolaire et de l’exclusion sociale : adaptation de la scolarité pour tout élève présentant des besoins spécifiques (handicap, troubles spécifiques des apprentissages, troubles de la santé évoluant sur une longue période) ;
  • Éducation pour la santé.

Le service infirmier

Les infirmières et infirmiers de l’Éducation nationale contribuent à :

  • Promouvoir la santé physique et mentale en faveur de tous les jeunes scolarisés en vue de contribuer à leur bon équilibre, à leur épanouissement et d’assurer leur bonne insertion dans l’école ;
  • Favoriser l’intégration des jeunes handicapés ;
  • Prévenir les problèmes essentiels que peuvent rencontrer les jeunes ;
  • Faire de l’école un lieu de vie et de communication

Le Service social en faveur des élèves

Les assistantes sociales de l’Éducation Nationale contribuent à :

  • Protéger l’enfance en danger ;
  • Lutter contre l’absentéisme ;
  • Lutter contre l’échec scolaire ;
  • Combattre toutes les formes d’exclusion ;
  • Prévenir le mal-être des adolescents.

Plus d’informations sur ces services auprès de votre école ou en consultant le site de laDSDEN de l’Aveyron.

 

Bien sûr de nombreux autres professionnels et services sont à votre écoute, n’hésitez pas à vous rapprocher des assistantes sociales de secteur, de votre Caf, votre Msa ou de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) par exemple.

 

Mentions légales | Monenfant.fr | Plan du site
WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com