Bien vivre sa grossesse en ces temps de confinement

Cet article est écrit par Alexandra Borie, accompagnante en parentalité et intervenante dans le cadre des actions en direction des parents.

La grossesse est comme une parenthèse dans la vie d’une femme. Une parenthèse où la femme vit des transformations et des bouleversements tant au niveau de son corps qu’au niveau émotionnel. Quand tout se passe bien ,cela ressemble à une parenthèse enchantée. Mais parfois des grains de sable viennent se poser ça et là : entre les maux physiques ( nausées, fatigue, contractions…) et les maux émotionnels (angoisses, montagne russe des émotions, épreuves à traverser) la grossesse n’est pas toujours un long fleuve tranquille.

 

Alors en cette période de confinement les grains de sable peuvent vite ressembler à des  cailloux , des rochers, voire des montagnes infranchissables. Alors comment transformer ces rochers ?

  • Vous vous faisiez une joie de partager avec le futur papa les échographies, les rdv médicaux et la préparation à la naissance. Mais le confinement empêche cela et vous impose d’assurer ces rdv toute seule.  N’hésitez pas à demander de pouvoir filmer ou au moins prendre une photo de votre échographie. Profitez de toutes les ressources en ligne mises à disposition pour créer une  préparation à la naissance sur mesure pour votre couple (cours de yoga prénatal, réunions virtuelles autour de l’allaitement, de conférences en tout genre).
  • Vous avez peur de ne pas arriver à tout préparer avant l’arrivée de bébé ? Les magasins sont fermés et il vous manque encore tellement de choses ? Vous avez des aînés à faire garder pour le jour J ? consultations en ligne ou par téléphone ? Devez vous vous rendre au laboratoire pour vos prises de sang ou une infirmière peut-elle passer à votre domicile ?  Ne gardez pas vos questions pour vous , votre médecin ou votre sage-femme sont là pour vous répondre et vous rassurer.
  • Vous vous inquiétez pour votre reprise du  travail et le mode de garde de votre bébé ? Difficile de contacter les structures Petite Enfance en cette période. En ce moment les structures sont en pause, même  les listes d’attentes pour les inscriptions. Privilégiez l’envoi de mail aux coups de téléphone, et partagez vos questionnements avec les personnes référentes. Elles ne manqueront pas de vous tenir informée dès qu’elles mêmes en sauront plus.

L’angoisse est forte quand vous savez que le futur papa ne pourra rester près de vous après la naissance de votre bébé ? Que votre famille ne pourra pas venir vous visiter ? Oui cela risque d’être difficile, préparez vous à cette éventualité et cela peut être l’occasion pour vous de vous concentrer sur les besoins de votre bébé et les vôtres. Votre nouveau né n’aura besoin que de vos bras et de lait , vous pourrez profiter de cette bulle d’intimité entre lui et vous pour vous rencontrer et créer du lien. Le personnel de la maternité sera là aussi pour vous rassurer et pour vous écouter si besoin. Le téléphone n’étant pas interdit à la maternité ne vous privez pas de téléphoner à vos amies, au papa, à votre famille. La magie d’internet vous permet aussi de voir toutes ces personnes, alors n’hésitez pas à prévoir une extension de votre forfait internet si besoin.

  • Enfin vous avez peur de devoir accoucher sans le futur papa en salle de naissance ?  Demandez clairement à la maternité quelle est leur position à ce sujet. Discutez avec eux, écoutez leurs arguments si besoin mais surtout partagez avec eux vos craintes et vos angoisses éventuelles.

Et si on en parlait ?

Ces questionnements vous interpellent, vous souhaitez approfondir cette thématique avec un professionnel, contactez le Réseau parents en Aveyron au 07.77.78.95.42 ou par mail (reseauparentsaveyron@pep12.fr)

Pour consulter la fiche Spécial Confinement de cette thématique

 

Mentions légales | Monenfant.fr | Plan du site
WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com