Enfants et écrans: comment gérer ?

Cet article est rédigé par Agnès Barry, orthophoniste et intervenante dans le cadre des actions parentalités

En ces temps de confinement mais aussi dans le quotidien en général, la question des écrans est très présente dans les familles. Sont-ils utiles pour faire face aux défis du monde de demain, ou, au contraire, affaiblissent-ils les capacités cognitives et attentionnelles de nos enfants et adolescents ?

La communauté scientifique est elle-même divisée sur ce sujet. Le temps passé devant les écrans augmente, c’est certain, en moyenne 4h45 pour un enfant entre 5 et 8 ans, et 6h45 pour un adolescent. Ces chiffres ne mettent toutefois pas en lumière l’importance du contenu de ces temps d’écran.

Il est essentiel de distinguer un moment passé devant un logiciel éducatif, ou un jeu vidéo de stratégie par exemple, durant lequel le jeune sera actif et en recherche de solution, d’un temps passé devant une vidéo, durant lequel l’enfant sera passif. Les effets sur le cerveau seront différents, c’est prouvé, le comportement qui en suivra après l’arrêt également.

D’autre part, la peur de l’addiction aux écrans est souvent présente chez les parents, ce qui semble légitime. Les études ont principalement porté jusqu’à présent sur l’addiction aux jeux vidéos. Et aucune d’entre elle ne permet de confirmer avec rigueur son existence. Ces questionnements nous amènent par ailleurs à réfléchir sur ce qu’est une addiction en soi, et sur les mécanismes internes qui la provoquent plutôt qu’a focaliser sur leur sujet (drogue, jeux, …) qui en est « seulement » la conséquence.

Et les apprentissages dans tout ça ? Certaines études tendent à montrer qu’une utilisation trop intensive des écrans peut ralentir le développement langagier des enfants par exemple. D’autres font le lien inverse expliquant que les enfants ayant des troubles du langage ont tendance à plus utiliser les écrans. Là encore, pas de consensus. Il n’en reste pas moins que certains supports sur PC ou tablettes, ludiques ou non, provoquent de l’enthousiasme chez les enfants (pas tous) et les adolescents, et que celui-ci demeure le meilleur engrais pour le cerveau et les apprentissages. Autre élément important : apprentissages et émotions sont indissociables, le plaisir est donc central (quel que soit le support), mais également les relations avec les autres, le partage des découvertes et connaissances, leur réutilisation dans un autre contexte. Il ne s’agit donc pas de rester seul en permanence devant son écran pour apprendre grâce à celui-ci.

Il semble donc qu’un équilibre entre temps d’écran, activités physiques et relations humaines soit la meilleure piste. Nos enfants ont la chance de pouvoir accéder à l’intelligence numérique, plus rapide, plus fluide que l’intelligence littéraire, plus lente mais aussi plus profonde. Ces 2 cultures ne sont pas incompatibles, et en apprenant à les combiner, ils développent ou développeront des compétences et savoirs dont les générations antérieures étaient incapables.

Comment faire ?

  • Accompagner l’enfant dans l’utilisation de l’outil, afin qu’il apprenne à en garder la maîtrise et les bénéfices : expliquer les bienfaits et les limites, apprendre à se servir d’un ordinateur, parler des dangers d’internet, éviter les écrans dans la chambre, … Et surtout amener l’enfant à conscientiser ses ressentis et les manifestations physiques lors des temps d’utilisation ou juste après (énervement ou pas, yeux secs ou qui pleurent, fatigue, joie d’un moment partagé avec d’autres, joie d’avoir appris une nouvelle notion, …) afin d’aller vers plus de responsabilité.
  • Co construire, en famille, les règles qui définiront le cadre d’utilisation des écrans : temps, horaires, contenus.
  • Être cohérent : prendre conscience se sa propre utilisation en tant qu’adulte, et respecter les règles posées.

Partager : s’intéresser à ce que fait l’enfant sur les écrans : participer ou le regarder jouer à un jeu vidéo qu’il apprécie, rire ou pleurer ensemble devant un film ou un dessin animé, parler d’une émission vue ensemble, …

Fiche spécial “Confinement”

 

Mentions légales | Monenfant.fr | Plan du site