Pour un retour apaisé à la maison, après son accouchement

Cet article est écrit par Alexandra Borie, accompagnante en parentalité et intervenante dans le cadre des actions en direction des parents.

Les 1ers jours avec bébé sont toujours des moments délicats durant lesquels chacun doit s’ajuster pour trouver sa place.  Cette période de confinement peut ajouter une difficulté supplémentaire à cet ajustement.

Un proverbe Africain dit « Il faut tout un village  pour élever un enfant. », aujourd’hui la réalité est toute autre : vous êtes  seule à la maison avec un nouveau-né, et peut être aussi des enfants aînés à accompagner, pendant que votre conjoint-e travaille/télé travaille. Et vous ne pouvez pas sortir vous balader à loisir, recevoir en visite votre meilleure amie, ou votre maman qui  voudraient vous aider.

Vous devez aussi organiser les multiples rendez-vous médicaux de bébé et les vôtres dans ce contexte particulier.

Et peut être vous vous sentez submergée ? Débordée ? Épuisée ? Peut être le contexte  actuel vous angoisse et vous n’arrivez pas à vous occuper de votre bébé avec sérénité ?

Un tout petit bébé n’a souvent besoin que des bras rassurants et chauds de son parent et de lait. Vous pouvez profiter de ce moment de confinement pour créer du lien avec votre bébé et  pour vivre à son rythme. Le toucher est un sens essentiel dans la construction du lien d’attachement : les bébés ont besoin d’être touchés, portés, câlinés alors ne vous en privez pas. Pour continuer à vous occuper de votre maison, de vos enfants aînés, de vous,  et même sans toutes ces raisons vous pouvez utiliser une écharpe de portage ou un porte bébé physiologique. Pour créer un moment de tête à tête avec votre bébé n’hésitez pas à le masser, à lui fredonner des berceuses, à faire du peau à peau.

En cette période de confinement impossible d’appeler une amie, un membre de la famille pour prendre le relais avec les aînés, pour discuter ou échanger sur les besoins d’un tout -petit. Mais votre entourage peut quand même vous aider en vous rendant des petits services, par exemple : faire vos courses, préparer des plats, faire votre lessive….Et vous pouvez nourrir votre besoin de partage autour des besoins d’un nourrisson en téléphonant à vos amies et/ou en vous inscrivant à des réseaux de mamans sur internet.

Ensuite il est essentiel d’observer les besoins de chacun et de mettre un doigt sur les situations qui créent des tensions en vous. En prenant le temps d’accueillir ces émotions, vous leur laissez le droit d’exister et vous vous donnez une chance de pouvoir faire évoluer la situation.

Si possible attendez que votre conjoint-e soit là pour les tâches qui créent des tensions pour vous ( ménage, devoirs, activités ) et assouplissez les règles sans culpabiliser : en temps particuliers règles particulières ( par exemple si vous contrôlez le temps d’écran en temps normal mais que vos enfants en réclament plus en cette période gardez à l’esprit qu’il sera moins délétère pour eux de regarder plus la télévision que de vivre des violences éducatives. Ou encore vous tenez à une nourriture saine mais cuisiner vous prend beaucoup de temps et d’énergie ? Optez pour des plats simples qui ne nécessitent peu de temps de préparation) . L’important pour le moment c’est que chacun puisse vivre ces moments le plus sereinement possible. (Cette situation pourra se réorganiser quand bébé aura grandi et que le contexte sera différent).

Et si on en parlait ?

Ces questionnements vous interpellent, vous souhaitez approfondir cette thématique avec un professionnel, contactez le Réseau parents en Aveyron au 07.77.78.95.42 ou par mail (reseauparentsaveyron@pep12.fr)

Pour consulter la fiche Spécial Confinement de cette thématique

Mentions légales | Monenfant.fr | Plan du site
WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com