Le massage parent-enfant : un plaisir simple à partager !

Cet article est écrit par Alexia Lamazère, formatrice et instructrice massage à l’école et massage en famille (MISA France).

 

En cette période inédite de confinement, de nombreuses propositions ludiques, créatives, culturelles, pédagogiques à partager en famille fourmillent sur Internet.

Il en existe une qui mérite attention car elle est l’occasion de vivre un moment vraiment privilégié et convivial avec son enfant. Ses atouts sont nombreux: elle dure seulement une dizaine de minutes, se pratique sans matériel et se fait parfois en silence! Elle peut s’inscrire comme une routine quotidienne fort sécurisante pour l’enfant. Vous avez deviné de quelle activité il s’agit? Du massage bien-sûr !

En effet, se masser ou plus simplement se toucher respectueusement sont des cadeaux précieux : le toucher répondant à un besoin biologique et donc fondamental chez l’être humain. C’est d’ailleurs le premier sens à se développer dans le ventre de la mère et c’est le dernier que nous perdons à la fin de notre vie ! C’est parce que sa mère le touche, le porte que le bébé se développe et se sent rassuré, premiers pas vers la confiance en soi.

De plus en plus d’études montrent que le toucher est une véritable source de bien-être et de bonne santé. En premier lieu, il favorise la baisse du stress! Toucher et être touché ont comme effet principal d’activer le système parasympathique qui va répondre par un effet de relaxation et réduire ainsi la production de cortisol, l’hormone du stress.

Un autre avantage du contact physique se retrouve dans l’augmentation de la production de sérotonine, de dopamine et surtout d’ocytocine. Toutes ces hormones jouent un rôle important dans la diminution des conflits et dans le développement de l’empathie.

Et, en même temps, avez-vous observé que le contact physique avec nos enfants est de moins en moins présent dans nos vies ? Des emplois du temps parfois très chargés, des préoccupations et nos mains souvent occupées à pianoter sur les smartphones. Idem du côté des enfants qui peuvent être sur ou sous-stimulés eu égard à leur planning journalier et des écrans parfois si présents qu’ils peuvent limiter des expériences plus globales.

Si vous avez envie de réhabiliter le contact physique dans votre famille, c’est assez simple. Il suffit de privilégier un temps en tête à tête avec votre enfant et grâce à de simples gestes de lui masser le dos, la tête, les bras directement sur les vêtements ou sur la peau avec une huile végétale comme celle de sésame ou de coco.

Il peut aussi être fort appréciable d’échanger les rôles ! L’enfant qui masse son parent devient à son tour celui qui offre un temps de relaxation et donc de bien-être : effet garanti sur son estime de lui-même et sur sa confiance en lui !

Vous pouvez vous inspirer des programmes initiés par Sylvie Hétu et Mia Elmsäter. Cette Canadienne et cette Suédoise, issues du monde de l’éducation, ont instauré, il y a plus de 20 ans, le massage entre enfants dans les écoles de Grande-Bretagne. Leurs programmes Massage à l’école et Massage en famille, rencontrent un vif succès. Ils sont maintenant transmis dans le monde entier. Elles qualifient ces massages de « sains et nourrissants ». Ils sont sains car lorsque quelqu’un masse, on se demande mutuellement l’autorisation de se masser. On prend soin de la personne massée en demandant si les mouvements et pressions exercées leur conviennent. Et, à la fin du massage, la personne qui a massé remercie son partenaire. Ce massage est nourrissant car les relations s’améliorent en favorisant le respect de soi et de l’autre, en apprenant à connaître son corps, en permettant de réfléchir au consentement.

Si vous êtes fin prêt et prête à essayer, vous pouvez choisir de rester en silence ou de raconter de petites histoires inspirées de la météo, de recettes, de la nature en associant des mots à des mouvements.

Voici l’exemple du massage de la tarte aux pommes.

  1. L’enfant peut s’installer sur une chaise, le dossier contre la table.
  2. Demander l’autorisation de masser.
  3. « Pour faire la pâte, on a besoin de farine (doigts qui pianotent sur le dos), de morceaux de beurre (trois doigts qui exercent des pressions plus fortes en dessinant de petits ronds), de lait (dessiner des traits de hauts en bas du dos). On mélange ces ingrédients (les deux mains sur le dos, et avec les paumes, réaliser de grands cercles). Puis, on pétrit la pâte (masser les épaules). Après avoir fait une jolie boule de pâte (masser la tête), on l’étale (mains ouvertes qui à tour de rôle font des mouvement de haut en bas, sur le dos). Laissons reposer la pâte (mains posées en plat). Préparons maintenant les pommes. Coupons-les en rondelles (avec le côté des mains, exercer des petits mouvements toniques en évitant la colonne vertébrale). Placer les pommes sur la pâte et saupoudrer de sucre (pianoter sur les épaules) et de cannelle (bouts des doigts sur l’ensemble du dos). Mettre la tarte au four (poser les mains sur le dos et souffler dessus). La tarte est prête! Bon appétit! »
  4. Remercier l’enfant de vous avoir permis de le masser.

Et rappelons-nous : les bienfaits du massage sont immédiats et…ils durent toute la vie!

Pour en savoir plus sur les interventions d’Alexia Lamazère

Lien vers le site MISA

 

Mentions légales | Monenfant.fr | Plan du site
WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com