La parentalité, de quoi parle-t-on ?

L’évolution familiale a engendré une diversification des situations familiales et a contribué à la conception de nouveaux mots : Monoparentalité, Beau-parentalité, Mono –parentalité, …. La Parentalité permet d’aborder les situations complexes et de faire évoluer les représentations de la famille (famille d’accueil, adoption, recomposition familiale, homoparentalité…). Le soutien et l’accompagnement des parents ne cessent de se développer.

Réflexion autour de la parentalité

En 1998, un groupe dirigé par Didier Houzel (Pédopsychiatre) analyse le concept de Parentalité autour de trois dimensions :

  • La pratique de la Parentalité qui fait référence aux compétences parentales
  • L’expérience de la Parentalité qui nourrit la dimension subjective
  • L’exercice de La Parentalité qui concerne les droits et les devoirs rattachés à la fonction parentale

Une définition de la parentalité du Comité National du soutien à la parentalité

« La parentalité désigne l’ensemble des façons d’être et de vivre le fait d’être parent. C’est un processus qui conjugue les différentes dimensions de la fonction parentale, matérielle, psychologique, morale, culturelle, sociale. Elle qualifie le lien entre un adulte et un enfant, quelle que soit la structure familiale dans laquelle il s’inscrit, dans le but d’assurer le soin, le développement et l’éducation de l’enfant. Cette relation adulte/enfant suppose un ensemble de fonctions, de droits et d’obligations (morales, matérielles, juridiques, éducatives, culturelles) exercés dans l’intérêt supérieur de l’enfant en vertu d’un lien prévu par le droit (autorité parentale). Elle s’inscrit dans l’environnement social et éducatif où vivent la famille et l’enfant ».

Le soutien à la parentalité

Les principes fondamentaux du soutien à la parentalité

  • La reconnaissance du parent, comme premier éducateur de l’enfant ;
  • Universalisme : les dispositifs et les actions de soutien à la parentalité s’adressent à l’ensemble des parents ;
  • Ouverture à la diversité des modes d’organisation et des configurations familiales, des cultures, des caractéristiques socio-économiques, dans le respect des droits de l’enfant et dans le cadre de la loi ;
  • Prise en compte du principe d’égalité homme/femme dans l’exercice de la parentalité ;
  • Respect des places, statuts, et rôles de chacun : parents, professionnels, bénévoles.

Des objectifs spécifiques

  • Les dispositifs s’adressent avant tout aux parents ;
  • Les actions visent explicitement à améliorer le bien-être de l’enfant et/ou des parents ;
  • Les programmes cherchent à agir sur les « compétences parentales ».

Des effets attendus sur les parents et les enfants

  • Amélioration du bien-être de l’enfant et/ou des parents ;
  • Réassurance des parents dans leur environnement familial et social, renforcement de la confiance des parents dans leurs compétences parentales ;
  • Meilleure communication entre les parents et les enfants.

Une démarche participative et non interventionniste

  • Une démarche participative : il ne s’agit pas « d’avoir un projet à la place des parents » mais d’organiser des rencontres, de fournir des cadres (à la fois souples et structurants) permettant aux parents d’élaborer leurs points de repères éducatifs et enfin de soutenir des initiatives parentales ;
  • Non interventionniste, basée sur une participation volontaire de la part des parents ou qui recherche systématiquement l’accord ou l’adhésion des parents ;
  • Valorisation des compétences parentales ;
  • Pas de visée thérapeutique (il ne s’agit pas de guidance parentale) ;
  • Les intervenants ne sont pas dans une posture d’experts mais d’accueillants, de tiers neutres, de facilitateurs dans les échanges.

Mentions légales | Monenfant.fr | Plan du site
WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com